Vide de la toile, voix du silence. Li Chevalier

Née à Beijing en 1961, Li Chevalier est  une artiste d’origine chinoise devenue citoyenne française. Elle travaille entre Paris et Beijing.  Son art, qu’elle qualifie  « d’encre expérimentale », se situe entre orient et occident. Une approche ancrée dans l’esprit Chan qui lui permet spontanéité de création, fluidité, utilisation de contrastes, richesse des accidents de parcours… une représentation parfaite de la culture orientale. Ayant reçu une formation musicale et en chant de haut niveau en Chine, la musique occupe une grande partie de son art tant dans les formes qu’elle utilise que dans les installations ou environnements visuels qu’elle crée.

Dérive de l'absolu 2016

Dérive de l’absolu. 2016

« Pour transcrire l’esthétique chan dans un style artistique, l’économie de moyen semble nécessaire et va de pair avec l’idée de pureté, de simplicité, de quiétude qui caractérise l’ermite retiré du monde. Ainsi, le langage artistique Chan se traduit sur ma toile par le choix de formes et de couleurs réduites à leur plus simple expression, de nuances subtiles plutôt que d’explosions de couleurs, de courbes harmonieuses plutôt que d’arêtes brutales. Le contraste ne condamne ni ne sépare, il est un point de départ pour une union du « chiaro-scuro » dans une nuance féconde. Le vide symbolisé par l’espace laissé vierge sur la toile représente la voix du silence, la solitude suave; l’expression de l’eau exprime le ravissement fugace, et dans  sa vision non contrôlable mais contrôlée, suggère un langage métaphorique du destin; le monde y est recouvert d’un voile de délicatesse et de modestie.

La nature est le thème majeur dans mes travaux. (…) La nature chan que je m’efforce de dépeindre est une nature virginale , en constant changement. L’esprit chan opte pour l’intuition contre l’ordre intellectuel, fait prévaloir la spontanéité au détriment de la géométrie.

Allusion, silence sonore, vide nourricier, songes ambigus, nuits éternelles, jours langoureux, espace infini, tout doit être suggéré, jamais imposé. »

Li Chevalier in Li Chevalier Solo Exhibition National Art Museum of China.

images-30imgres-31

Son oeuvre a fait l’objet de plusieurs grandes expositions tant en Chine qu’en Europe. À Paris, le Salon de la Société Nationale Des Beaux Arts dédie en  2014 un espace spécial au Carrousel du Louvre à Li Chevalier pour son installation « Les stèles de lumière, hommage à Victor Segalen » et, la même année,  la Base sous-marine de Bordeaux pcantabile2-li_chevalier-1résentait l’exposition « L’art du croisement. »

Voir aussi le site personnel de Li Chevalier .

Entrevue de Li Chevalier dans son atelier à Beijing. Mai 2015  par Silvie Delorme.