L’éternité comme instant…François Cheng. Biographie

Historien de l’art, poète, romancier, traducteur, essayiste et calligraphe, François Cheng est membre de l’Académie française depuis 2002. Son œuvre fut récompensée par de nombreux prix et distinctions : Prix Fémina pour Le dit de Tiany (1998), Prix André Malraux pour Shitao, la saveur du monde, Grand prix de la Francophonie pour l’ensemble de son œuvre (2001), Prix Spiritualité d’aujourd’hui pour Cinq méditations sur la beauté (2007). À l’automne 2013, paraît aux Éditions Albin Michel, Cinq méditations sur la mort, autrement dit sur la vie. Un dernier ouvrage a vu le jour en 2015, chez Gallimard : La vraie gloire est ici, poèmes.

 

François Cheng, né en Chine en 1929 d’une famille de lettrés, est arrivé en France en 1949 fuyant la révolution culturelle. Ne parlant pas le français, et ne connaissant que très peu la culture occidentale, il consacra les décennies qui suivirent à apprendre et apprécier cette langue qui vit naître l’écrivain. Durant ces années, il apprit ainsi à mieux comprendre cette culture si éloignée de la sienne et à s’en nourrir. C’est à travers cette démarche de rencontre entre l’orient et l’occident que ses écrits devinrent un pont entre deux cultures. Tant par sa poésie, ses romans, sa calligraphie, François Cheng rejoint l’immortalité par l’union avec l’univers.

 

Homme d’une grande spiritualité, pénétré de taoïsme, il observe l’univers de ce point de vue. La spiritualité imprègne tant sa vie que ses écrits. Ses premiers ouvrages consacrés à la poésie et l’art de la Chine sont remarquables et reconnus par le milieu. Son ouvrage Cinq méditations sur la beauté publié en 2006 fut un succès de librairie pour ce type d’ouvrage se vendant à plusieurs milliers d’exemplaires et répondant vraisemblablement à un besoin et un intérêt. Tout au long de sa carrière, il a publié de nombreux livres de poésie et livres d’artistes en collaboration avec des artistes de renom tels Fabienne Verdier, Marc Pessin, Garanjoud, Jim en-Joong, Zao Wou-ki, Claude Margat, etc.

Kim En Joong et François Cheng aux éditions du Cerf en décembre 2009 © Institut Kim En Joong

Kim En Joong et François Cheng aux éditions du Cerf en décembre 2009 © Institut Kim En Joong

 

 

F.Cheng dans l’atelier de Zao Wou-ki © Dennis Bouchard in Zao Wou-Ki. Flammarion. 2009

 

 

 

 

 

 

Chaque être dans l’unicité de son éclat exprime le début de la beauté qui,
pour l’humain, est de tendre vers la plénitude de sa présence au monde
et permet de rejoindre le désir originel,
le yi, la densité d’âme
et la résonance divine.

(in Souffle-esprit p. 145)

 

 

BIBLIOGRAPHIE

1970. Analyse formelle de l’œuvre poétique d’un auteur des Tang : Zhang Ruoxu (Éd. Mouton)
1973. Le Pousse-pousse, de Lao She (Robert Laffont)
1977. L’Écriture poétique chinoise (Le Seuil)
1979. Vide et plein : le langage pictural chinois (Le Seuil)
1980. L’Espace du rêve : mille ans de peinture chinoise (Phébus)
1983. Sept poètes français (Éd. Huanan Renmin Chubanshe, Chine)
1984. Henri Michaux, sa vie, son œuvre (Éd. Ouyu, Taipei)
1986. Chu Ta : le génie du trait (Phébus)
1989. De l’arbre et du rocher (Fata Morgana)
1990. Entre source et nuage, voix de poètes dans la Chine d’hier et d’aujourd’hui (Albin Michel)
1993. Saisons à vie (Encre marine)
1997. Trente-six poèmes d’amour (Unes)
1998. Shitao : la saveur du monde (Prix André Malraux) (Phébus)
1998. Le Dit de Tyanyi (Prix Femina) (Albin Michel)
1999. Cantos toscans (Unes)
2000. D’où jaillit le chant (Phébus)
2000. Double chant (Prix Roger Caillois) (Encre marine)
2001. Qui dira notre nuit (Arfuyen)
2001. Et le souffle devient signe (L’Iconoclaste)
2002. L’éternité n’est pas de trop (Albin Michel)
2002. Le Dialogue (Desclée de Brouwer)
2003. Le long d’un amour (Arfuyen)
2004. Toute beauté est singulière (Phébus)
2004. Le livre du Vide médian (Albin Michel)
2005. À l’orient de tout (Gallimard)
2006. Cinq méditations sur la beauté (Albin Michel)
2008. L’un vers l’autre. En voyage avec Victor Segalen (Albin Michel)
2008. Pèlerinage au Louvre (Musée du Louvre-Flammarion)
2009. Vraie lumière, née de vraie nuit. (Du Cerf)
2010. La joie. En écho à une œuvre de Kim En Joong. (Du Cerf)
2011. Œil ouvert et coeur battant. Comment envisager la beauté? (
Desclée de Brouwer)
2012. Quand reviennent les âmes errantes. (
Albin Michel)
2013. Cinq méditations sur la mort. Autrement dit sur la vie (
Albin Michel)
2014. Assise. Une rencontre inattendue (
Albin Michel)
2015. Entretiens avec Françoise Siri, suivis de douze poèmes inédits (
Albin Michel)
2015. La vraie gloire est ici, poèmes (Gallimard)
2016. De l’âme. (Albin Michel)